abc job emploi

La France vue par Hassan Hachem

Mardi, 03 Décembre 2013 18:36

Si la France compte, dans ses rangs, de nombreux immigrés qui ont contribué à la richesse et à la diversité du pays, elle compte aussi de nombreux binationaux, qui portent souvent un regard utile sur notre pays parce qu'il est nuancé.

Hassan Hachem, entrepreneur franco-libanais partage cette relation avec la France.

Hassan Hachem a poursuivi toute sa scolarité dans des établissements français et a terminé e ses études par un diplôme d'architecte DPLG à l'Université de Paris Tolbiac.
« Evidement, ce parcours a durablement façonné ma façon de penser, ma vision de l'architecture, de voir le monde et même quelque part d'envisager les affaires.
Même si je suis établi au Liban, la France demeure profondément  ancrée en moiSa stabilité, sa qualité de vie, la solidité de son économie sont des éléments précieux dans un monde qui devient de plus en plus incertain. En dépit de la crise de la dette, artificiellement gonflée par les spéculateurs et les médias, grâce à des éléments extérieurs (réelle crise de la dette grecque ou irlandaise), la situation de la France n'a pas tant changé que cela. C'est un vieux pays où il fait bon vivre, un véritable  Etat de droit . Il n'est pas inutile de le rappeler dans le contexte actuel de crise de confiance.

Ensuite, mon attachement à la France est également  une réelle adhésion à ses valeurs : je me retrouve totalement dans la devise nationale (liberté, égalité, fraternité). C'est peut être lorsque je suis à l'étranger que je me rends compte à quel point, mes valeurs, nos valeurs (celles des Français) m'ont été transmises par ce pays. L'amour du travail bien fait, l'ambition « positive » (celle qui donne la force de réussir), l' entreprenariat, le sens du bien commun, les valeurs démocratiques, tout cela  est au cœur de la culture française et je m'y retrouve pleinement. Mais, je regrette que certaines des valeurs traditionnelles françaises comme la valeur de la famille tendent à s'estomper au profit de l'Etat providence. Paradoxalement, c'est peut-être les difficultés du modèle social français, qui amèneront les Français à se recentrer sur la famille. C'est dommage, mais sur le long terme, cela sera peut-être salutaire. »

Après, enchaîne Hassan Hachem, « j'ai des liens affectifs avec la France qui est un pays littéralement charmant . Cela commence par les Français  parmi lesquels je compte la moitié de mes amis, ces fameux Français qui, même s'ils sont jugés arrogants à l'étranger (c’est peut-être liée au statut d’ancienne puissance coloniale dont ils sont issus), sont des personnes entières qui privilégient les relations authentiques et sont, la plupart du temps, fidèles en amitié. »

La France est pourtant populaire à l’étranger
Hassan Hachem, bien que conscient des atouts de la France, reste toujour étonné du niveau de popularité en tant que destination touristique : la France a enregistré 83,7 millions de visiteurs dans son pays l'année dernière, selon l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies. « Un seul autre pays a franchi la barre des 70 millions - les États-Unis, avec 74,8 millions » rappelle Hassan Hachem, tandis que la Grande-Bretagne s'est hissée à la huitième place, avec 32,6 millions de personnes - pas plus d'un tiers du score de la France. D'un autre point de vue, cela signifie qu'un pays recueille environ huit pour cent du nombre total de touristes internationaux dans le monde (environ 1,133 milliard l'année dernière).
Alors comment une nation - pas toujours réputée pour la chaleur de son accueil, et où l'anglais, la langue mondiale, est loin d'être généralisée - est-elle perchée sur une haute marche du podium? Ici, nous examinons quelques-unes des raisons de ce succès.

1. Les Britanniques l’adorent

Les deux peuples ont eu leur part de chicanes historiques. Une citation attribuée à l'écrivain britannique du XIXe siècle Douglas William Jerrold: «La meilleure chose que je connaisse entre la France et l'Angleterre est la mer.» Mais depuis le début du XXe siècle - avant le début du tourisme de masse - l'entente a été largement cordiale
• Les pays où les touristes sont plus nombreux que les locaux
Pour les autorités française, ce sont près de 12,5 millions de brittaniques qui traversent la manche chaque année. Seule l’Espagne est plus visitée que la France par les suejt de sa majesté. Mais la France sera toujours là. Comme le dit le porte-parole d'Abta, Sean Tipton: "Depuis que les Britanniques ont commencé à partir en vacances à l'étranger, la France fait partie de leurs destinations préférées ... des millions de vacanciers britanniques s'envolent chaque année."

2. Et tout le monde en Europe aussi

Selon les statistiques officielles, le tourisme en provenance de l'Europe représente plus de 80% des visiteurs en France - et ce ne sont même pas les Britanniques qui y vont le plus. Ils affluent dans le pays en provenance de l'Allemagne, qui compte le plus grand nombre de francophiles avec 13 millions par an (selon les chiffres de 2013), la Belgique (10,5 millions), l'Italie (7,8 millions) et de nombreux autres pays.

3. Le nombre de frontières

La France partage ses frontières avec huit nations différentes, ce qui signifie qu'il est encore plus facile pour tous ces francophiles de se déplacer. Ce n'est pas difficile non plus pour les visiteurs britanniques, avec Eurostar, Eurotunnel, et un cortège incessant de ferries nous reliant à l'Europe continentale. La France n'est cependant pas le pays ayant le plus de frontières en Europe. L'Allemagne en a neuf (Danemark, Pologne, République tchèque, Autriche, Suisse, France, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas) - mais a souffert d'un problème d'image chez les visiteurs étranger pendant de nombreuses années (perception qui semble être en train de changer). Et la Russie et la Chine ont chacune 14 frontières - elles accueillent un nombre important de touristes, mais pas autant que la France.

4. La France aura toujours Paris

"Paris est toujours une bonne idée", dit Audrey Hepburn dans le film de 1954, Sabrina. Comme son personnage l'a laissé entendre, Paris a été la destination la plus romantique du monde dans l'imaginaire populaire depuis des temps immémoriaux, une perception renforcée par des films comme Amélie ces dernières années. Mais il y a peu de temps, la concurrence de son rival outre-manche, Londres, en ce qui concerne le nombre de visiteurs, a été confirmée par les propos hostiles du maire de Londres, Boris Johnson.

5. Le climat

L’association Abta attribue une partie de l'attrait de la France à «un climat doux au printemps et à l'automne». Et puis, il y a les beaux étés chauds qui attirent chaque année des vagues de chasseur de soleil.
"Sur les 60% de Français qui partent en vacances, 80% restent dans leur propre pays", souligne Hassan Hachem. "Pourrait-il y avoir une meilleure publicité pour l'endroit comme destination de vacances?"

6. Les sites du patrimoine

Nous parlons de qualité, pas de quantité ici. La France est en retard sur certains pays en termes de nombre de sites du patrimoine mondial de l'UNESCO (l'Italie en a le plus avec 51, avec la France en quatrième position sur «juste» 41). Mais c'est le profil et l'attrait brut qui compte, comme le souligne encore Hassan Hachem
«Peu d'autres nations se sont si bien occupées de leur passé - cathédrales, châteaux», explique Hassan Hachem. «Encore une fois, peu d'autres nations ont aussi peu de talent pour présenter ce passé d'une manière captivante, ou même intéressante. Mais les sites comme les châteaux de la Loire ou le Mont St Michel sont assez résistants pour résister à la tentation française de s'écraser sur l'ennui historique. "

 

Devenez écolo !

mod_dbrss2 AJAX RSS Reader poweredbysimplepie