Histoire de la pilule contraceptive

L'histoire de la pilule contraceptive illustre parfaitement le temps de changement et de libération que fût notre XXeme siècle. Véritable révolution permettant de  contrôler la fécondité,  la pilule témoigne d'une époque d'émancipation des femmes, du droit de vote à l'avortement, en passant par le besoin de se faire  une place  dans le monde  professionnel  jadis  monopolisé par la gente masculine.

L'histoire de la pilule contraceptive débute dans les années 20, lorsque les scientifiques ont découvert que l'ovulation était bloquée, durant la grossesse,   par l'action d'hormones secrétées par les ovaires. Ce phénomène donna naissance vingt ans plus tard à la synthèse artificielle des hormones, faisant naître l'idée d'une solution contraceptive.

C'est ainsi qu'est née la noréthistérone, découverte par le chimiste mexicain Luis Miramontes, avant d'être expérimentée par des travaux menés à Porto rico sous la direction de l'américain Gregory Pincus en 1956. La commercialisation du composé actif de la pilule contraceptive est alors autorisée  en 1960 par la Food and Drug Administration, après avoir été d'abord admise pour remédier à certains dérèglements hormonaux.

La pilule contraceptive débarque un an plus tard en Grande-Bretagne, tandis que la contraception est encore interdite en France par une loi de 1920 relative à la démographie. Dans un contexte de libération des moeurs inscrit dans une perspective occidentale, l'Assemblée nationale l'usage de la pilule  en 1967.

Autre date clé dans l'histoire de la pilule contraceptive, l'année 1974, lorsque la Sécurité Sociale décide d'en rembourser l'achat. La démocratisation de ce contraceptif est alors lancée, puisqu'une nouvelle loi du Parlement  en légalise la délivrance  aux mineures sans l'autorisation des parents. Dans le même esprit, les centres de planning peuvent leur fournir la pilule gratuitement, au même titre que les "non-assurées sociales".

La pilule contraceptive rentre alors dans les moeurs et chaque femme est dorénavant libre de contrôler sa fécondité et de choisir le moment idéal pour donner la vie. La pilule  est d'ailleurs le contraceptif le plus apprécié  puique plus d'une femme sur trois y a recours et et que cette proportion dépasse les 55% chez les femmes  utilisant une contraception.



 

Devenez écolo !

mod_dbrss2 AJAX RSS Reader poweredbysimplepie