abc job emploi

Industrie durable ? L'exemple d'Adisseo

Mardi, 05 Juillet 2016 13:06

Et si le développement de l'industrie était compatible avec la protection de l'environnement ? Et si la décroissance n'était pas la seule voie pour économiser les ressources ? L'exemple du groupe Adisseo peut faire bouger les lignes.

L'industrie au sens large est probablement l'un des premiers contributeurs à la dégradation de l'environnement lorsqu'elle n'est pas encadrée. Tout le monde a en tête Les exemples de pollution des sols ou des rivières à cause des rejets de matières chimiques des usines.

Les media et politiques parlent beaucoup de transition énergétique qui n'en finit pas de démarrer, sur fonds d'une baisse conjoncturelle des cours du pétrole qui n'incite pas toutes les entreprises à pratiquer la frugalité.

Et pourtant certaines entreprises prennent les devants. C'est le cas d'Adisseo, un industriel méconnu qui fait pourtant partie des leaders dans son secteur : la fabrication de complémentaires alimentaires pour les animaux d'élevage. Peut-être est-ce parce qu'Adisseo a été racheté par Bluestar, un groupe chinois et que la Chine est résolu à devenir leader des énergies renouvelables.

De nombreuses entreprises ont pourtant entamée leur mue et mis le développement durable et la responsabilité environnementale au cœur de leur stratégie. Elles y arrivent pour quatre raisons en général : l'anticipation d'un durcissement de la réglementation, les économies dégagées par la mise en place de nouveaux process économes en énergie et l'image de marque de leur entreprise auprès du grand public et des institutionnels et enfin, une véritable volonté de réduire leur impact environnemental.

Les 5 défis à relever

Lorsque l'on parle de'impact environnemental, on peut distinguer 5 grands enjeux.

1. Optimiser la consommation de matières premières

Cela peut passer par exemple, par la chasse au gaspis en revoyant les process de production, l'utilisation de matières premières recyclées ou le recours à de nouvelles matières premières.

2. Limiter les émissions polluantes

Cela inclut, par exemple : la réduction des émissions de substances novices durant la fabrication, la réduction des substances nocives durant l'utilisation du produits, la diminution des rejets de CO2 plus connue du grand public

3. Optimiser la consommation d'énergie

Dans le « meilleur » des scénarii, l'ère du pétrole s'interrompra à la fin du XXIème siècle. D'autres scénarii prévoient un épuisement des ressources bien avant. Autrement dit, les enfants qui naissent maintenant devront apprendre à vivre sans pétrole bien avant de mourir.

Cela passe pour un industriel par deux grandes démarches : le recours à des énergies de type alternatives et la diminution de la consommation d'énergie.

4. Recycler

C'est l'utilisation de matières premières recyclées dans le process de fabrication, mais aussi la conception de produits qui pourront être recyclés après leur utilisation.

La méthode pour devenir plus vertueux

Auditer

Des centaines de cabinets se sont spécialisés dans l'audit environnemental des industriels, encouragés en cela notamment par la législation. La directive européenne 2012/27/UE sur l'efficacité énergétique, impose la réalisation d'un audit énergétique pour les entreprises de plus de 250 salariés ou de plus de 50 M€ de chiffre d'affaires.

Intégrer la responsabilité environnementale en amont de la conception

L'éco conception consiste dans la conception de produits recourant « aussi peu que possible aux ressources non renouvelables en leur préférant l'utilisation de ressources renouvelables, exploitées en respectant leur taux de renouvellement et associées à une valorisation des déchets qui favorise le réemploi, la réparation et le recyclage ». C’est une démarche préventive et innovante qui permet de réduire les impacts négatifs du produit, service ou bâtiment sur l’environnement sur l’ensemble de son cycle de vie (ACV), tout en conservant ses qualités d’usage. L'écoconception est donc, une approche qui prend en compte les impacts environnementaux dans la conception et le développement du produit et intègre les aspects environnementaux tout au long de son cycle de vie (de la matière première, à la fin de vie en passant par la fabrication, la logistique, la distribution et l'usage).

Sensibiliser et informer les équipes

On voit donc que l'enjeu est bel et bien le changement des habitudes de production. Qui dit changement, dit résistance au changement et gestion du changement. L'adhésion des personnels est indispensable pour initier ce changement. Une grande dose de sensibilisation et d'information est donc aussi nécessaire

Mesurer et valoriser les résultats

Corollaire de cela la mesure des économies réalisées, de la réduction de l'impact environnemental doit être mesurée pour vérifier l'efficacité des dispositifis mis en place, mais aussi valorisée afin de maintenir un bon niveau de motivation.

Concrètement par quoi cela peut-il se traduire ?

L'exemple d'Adisseo

L'industriel a, par exemple, lancé un grand projet sur son usine de Commentry : BEC pour Biomasse Energie de Commentry .Il s'agit d'une centrale de cogénération qui recourre en partie à des énergies renouvelables pour son alimentation. Ce projet contribue à la réduction des gaz à effet de serre en réduisant la consommation d'Adisseo en gaz naturel pour la production de vapeur (nécessaire à l'élaboration des produits d'Adisseo) et par la production d’électricité pour 30 000 foyers environ. Près de 50 % de l'énergie fossile qu'Adisseo consomme actuellement sur ce site seront remplacés par cette énergie d'origine renouvelable.

Pour répondre aux besoins de la centrale BEC, trois catégories de ressources biomasse, provenant de la sylviculture et de la scierie seront utilisées.

Catégorie 1. Les connexes et sous-produits de l’industrie du bois pouvant faire l’objet d’une utilisation matière (plaquettes non-forestières, sciures, …).

Catégorie 2. Les connexes et sous-produits de l’industrie du bois ne pouvant faire l’objet d’une utilisation matière (écorces, chutes, …).

Catégorie 5. Toute biomasse issue de forêt, et par extension de haies, bosquets et arbres d’alignement.

Les chiffres clés la BEC

Cette centrale approvisionnée de plaquettes de bois issus des massifs forestiers de la région fournira 50 % des besoins en vapeur du site Adisseo et produira 102 gigawatt-heures d’électricité par an, soit l’équivalent en consommation d’une commune de 100 000 habitants. Par cette nouvelle source d’énergie, Adisseo permet la réduc­tion de gaz à effet de serre à hauteur de 46 000 t de CO2 par an.

L'audit énergétique

Cet audit est l'un des éléments mis en place pour atteindre, notamment, l'objectif d'accroissement de 20 % de l'efficacité énergétique, fixé par la directive européenne, d’ici à 2020. Il doit être réalisé par une entreprise accréditée et notamment fournir : l un état des lieux de la performance énergétique actuelle avec une répartition de la consommation énergétique par type et par usage, des indicateurs de performance énergétique, une évaluation des opportunités d'amélioration de l'efficacité énergétique avant la fin de l’année puis tous les quatre ans.

Après un appel d'offre mené conjointement pour les sites Adisseo des Roches, Roussillon et Commentry, l'audit a été lancé début septembre pour les trois sites et réalisé par CORETEC.

Après compilation des différentes données énergétiques par des représentants de chaque grand pôle d'activité sur le site, elles ont été fournies à l'auditeur lors de la réunion de lancement suivie d’une visite des installations. A l’issue de cela, l'auditeur revient auprès de l'usine pour une restitution de ses conclusions et l'identification de pistes d'amélioration. L’audit énergétique a conclu qu’il restait encore des gisements à exploiter sur les sites et a conduit à des plans d’action dans chaque usine française. Cette démarche sera étendue aux sites espagnols et chinois en 2016. La planification des actions les plus pertinentes sur les trois prochaines années, permettra d’abaisser les émissions de GES (actions visant à optimiser les rendements des chaudières à combustion, à améliorer la récupération des condensats et à adapter les outils de production de vapeur au besoin des sites.

Côté sensibilisation et valorisation, Adisseo publie désormais chaque année un rapport « Développement Durable » et participe à des opérations de communication extérieure telles que le train du Climat.

On le voit donc, en dépit des idées reçues, certains industriels comme Adisseo s'engagent sérieusement dans une démarche de réduction de leur empreinte écologique et acceptent de mobiliser des moyens importants : car n'en doutons pas, la révolution écologique suppose la remise en cause de fondamentaux.

Sans cette mobilisation de moyens, aucune réponse satisfaisante ne sera apportée à la question sous-jacente : faut-il accepter de réduire notre niveau de vie pour économiser la planète ou un autre de mode production est-il possible qui préserve nos intérêts à court terme (notre fameux niveau de vie) et les intérêts de long terme des générations suivantes (la préservation des ressources de la planète) ?

Adisseo sur les réseaux sociaux

A propos d'Adisseo


 

Devenez écolo !

mod_dbrss2 AJAX RSS Reader poweredbysimplepie