abc job emploi

Jeannette Bougrab présidente de la halde double son salaire

Mercredi, 23 Juin 2010 08:46

23 juin 2010. La présidente de la Halde (Haute Autorité de Lutte contre Les Discriminations), Jeannette Bougrab, a fait voter un doublement de son salaire qui passent à 14000 euros mensuels. Elle créé également un poste de chauffeur.

Un gouvernement dans une démocratie exemplaire se doit de montrer l'exemple. Jeannete Bougrab, présidente nouvellement nommée à la Halde vient de voter un doublement de son salaire.

L'affaire a été découverte par le Canard Enchainé et abondamment relayée dans les médias. Elle est du plus mauvais effet dans une période où le gouvernement lance une politique d'austérité. Elle provoque beaucoup d'émotions.

Au delà des émotions et du caractère exceptionnel de l'augmentation, à froid, on peut légimiter s'interroger sur la justification d'une telle rémunération. Après tout, il est admis que la rémunération d'une personne dépend de son expérience, de ses capacités et des responsabilités qu'elle assume.

Comment jusitifier un tel salaire ?

Jeannette Bougrab, qui percevait 6900 euros mensuels depuis sa nomination a souhaité obtenir la même rémunération que Louis Schweizer, son prédécesseur. Quoi de plus logique: même fonction, même rémunération.

Les choses sont un peu plus compliquées.

D'une part, le poste ne justifie pas cette rémunération.

D'autre part, l'expérience et le profil de Jeannate Bougrab sont en décalage complet avec cette rémunération.

La rémunération du poste

En 2010, 14000 euros correspond au salaire d'un chef d'entreprise d'une grosse PME employant plus de 500 personnes ou au directeur marketing d'une multinationale, avec un profil de type "diplômé de très grande école".

Cela ne correspond pas au poste qu'occupe Jeannette Bougrab à la Halde.

Le poste de chauffeur vient remplacer le chauffeur dont bénéficiait Louis Schweizer, mais qui était gratuitement mis à sa disposition par Renault et qui ne représentait pas une charge pour la communauté.

Le profil de Jeannate Bougrab

Le premier président de la Halde, Louis Schweizer, 68 ans, ex président de Renault, nouvellement président de Volvo (un profil international de haut vol) s'est vu attribué une indemnité de 14000 euros. On peut comprendre que ses 45 ans d'expérience professionnelle et les responsabilités qu'il a occupées justifient ce salaire, dans une certaine mesure. Même ce salaire serait critiquable en période de crise.

Jeannette Bougrab n'a pas le même profil. 37 ans, 10 ans d'expérience dans l'enseignement du droit public, elle est titulaire d'un doctorat en droit public. Ce type de profil correspond, dans la fonction public à sa première rémunération (6900 euros) mais pas à son nouveau niveau de rémunération (14000 euros).

Que pensez de cette augmentation injustifiée ?

Cette augmentation ressemble à un problème de statut, emblématique de plusieurs membres de l'entourage de Nicolas Sarkozy, pour qui les signes extérieurs de richesse font partie des principales motivations, le statut de serviteur de la république ne venant qu'au second plan. Si un haut fonctionnaire ne doit pas sacrifier son niveau de vie lorsqu'il rentre au service du pays, il est peu compréhensible qu'il utilise le budget de la structure dont la responsabilité lui a été confiée, pour parvenir à obtenir une rémunération qu'il n'aurait pas obtenu dans le privée. Et assurément, Jeannette Bougrab, n'avait pas cette rémunération dans ses précédents emplois de Juriste au Conseil constitutionnel et de maître de conférences en droit public à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Sans verser dans l'angélisme, il est certain qu'il faut exiger des hauts fonctionnaires qu'ils se posent d'abord la question de leur utilité et de leur exemplarité en cette période de crise, avant de se poser la question de leur plan de carrière et leur rémunération.

On cherche souvent des explications aux forts taux d'abstention aux diverses élections. Il ne faut pas chercher beaucoup plus loin: l'abstention consomme le divorce entre les citoyens et une certaine classe de politique ni servent leurs intérêts avant de servir les intérêts de la collectivité.

En période de crise, tout le monde doit se serrer les coudes. C'est à ce prix que l'on remonte la pente et qu'un pays retrouve la foi dans l'avenir.

Précision importante

L'affaire du doublement de la rémunération du salaire de Jeannette Bougrab est concomittente aux débats passionnés et passionnels sur le report de l'âge de la retraite. Il est vraissemblable que la sortie de cette affaire à ce moment précis rentre dans le cadre d'une stratégie de destabilisation du gouvernement (dont les autres actes sont la révélation de la double rémunération de Roselyne Bachelot et la mise en cause de l'épouse d'Eric Woerth dans l'affaire d'évasion fiscale de Lililane Bétancourt). Il est donc possible que l'affaire Jeannette Bougrab n'ait pas été dévoilé à un moment anodin.

 

Devenez écolo !

mod_dbrss2 AJAX RSS Reader poweredbysimplepie